dimanche 18 novembre 2012

Confessions

Cordon coupé,
Me voilà né,
Rougis et hurlant,
Humide et pleurant.

Pourquoi m’as tu fais ça !

Éduqué et aimé,
Disputé et consolé,
Souvenir heureux,
Mais aussi malheureux.

Je m’en souviens et toi ?

Maladie par dépit,
Combat en vain,
Sentiment de mépris,
Ne lâche pas ma main.

Pourquoi n’es-tu plus là ?

Mon mariage sans toi,
Se fera avec émois,
Ma descendance arrivera,
Fier de moi tu seras.

Tu es toujours avec moi !
Maman.
 
 
Guillaume Dine

2 commentaires:

  1. trois petits galets
    dans la main conservés
    -seul toi tu sais-

    RépondreSupprimer
  2. et en poche
    lourd bagage
    de réconfort

    RépondreSupprimer