mardi 29 mai 2012

Du détail du silence, exergue

Quelles histoires, mon vieux galure,
as-tu à raconter...
et tes trous, tes perforations, respirations
tes traces de sel, de terre et ta poussière
la marque du sang, la sueur
tes plis incompatibles et ta visière
autant de visions des routes et des labeurs
et tu tiens un peu droit, un peu bot
et tu rebutes et évites le rebut
tu causes en silence
et cueilles avec moi les fleurs de peau

1 commentaire:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer