dimanche 6 mai 2012

Des carrières

Pour faire carrière
nous n'avons besoin
de leurs bâtons, juste
de notre pas, partition
nos bâtons, nos crayons
notre propre écriture
dans les yeux et ses yeux
les nuances à ne pas
perdre de vue
le fil de l'eau
y allons

8 commentaires:

  1. le calcaire laisse traces
    s’effrite, choisir la bonne carrière,
    être sûr de sa main

    RépondreSupprimer
  2. de bonnes carrières
    il n'y a que celle
    que je puis partager
    avec elle

    RépondreSupprimer
  3. le trait ferme
    la bonne couleur de craie

    RépondreSupprimer
  4. pour une lente fresque au dessin variant inlassablement

    RépondreSupprimer
  5. ...Car hier
    je t'aimais
    moins
    que demain

    RépondreSupprimer
  6. fixé à l'idée
    plus qu'hier
    en attendant
    les touches
    de nos mains

    RépondreSupprimer
  7. Le temps s'étire
    Soirée de pluie printanière
    Et moi je songe

    (Haïku - Natsume Sôseki)

    RépondreSupprimer