mercredi 27 février 2013

Du tra-jet

  
  
  
à l'arrivée, il ne savait     plus trop
s'il avait emprunté            la route
pour traverser la France            ou
si c'est la route qui l'avait traversé
restait 
              un crâne
              renversé
                              sur le bord...
  
  
  

6 commentaires:

  1. Merci beaucoup Murièle, et euh ? bienvenue, il me semble qu'il s'agisse du premier com, en ces bords de mer !

    Au plaisir

    RépondreSupprimer
  2. je n'en suis pas si sure... mais bon, je laisse peu de com car leur intérêt est plus que limité (mais silence ne signifie pas indifférence ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :)

      pfff, on est tous pareil ! (ou presque, illustration : ce com-ci !)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. à l'aller,
      détendu
      à l'allant,
      à toi aussi

      :)

      Supprimer