mercredi 13 février 2013

De l'effacement



 
Tu le sens un peu en avance l'effacement ça commence ça commence par la voix par les doigts tu as encore des gestes tu ajoutes de l'ampleur ils ne soulèvent rien tu ne les vois plus ils ne se voient plus Tu le sens progresser sans le sentir il y a des cygnes avant-coureur des migrations hors-saison une certaine aphasie s'installe se distille scintille lentement entre chaque cellule en chaque cellule tu le sens qui avance qui s'avance qui efface t'efface à face

                                                                                         et en lieu et place ?


 

6 commentaires:

  1. L'effacement - ça me connait
    pour un peu - ça aurait pu
    pour beaucoup - ça aurait dû

    mais je suis là,
    hélas, lasse,
    [reste cet enkylosement matinal des lèvres au réveil]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à toi de voir : ecchymose ou ankylose... (l'un doit être moins douloureux que l'autre !) ;)

      Supprimer
  2. tous un peu et pourtant

    pour beaucoup sont des cons
    pour un peu plus ou un peu moins

    tous un peu et pourtant

    pour beaucoup sommes bien content

    RépondreSupprimer
  3. merci à toi pour hier et pour demain

    RépondreSupprimer