lundi 17 septembre 2012

De la transpiration

 
 
Tu sens, tu sens

ça empire, ça transpire

le niais, l'envié, comme j'ai été élevé

ça transpire, ça transparaît

la culpabilité, comme j'ai été élevé



Tu sens, ça sent

ça transcrit, ça transvide

le trait, la ligne, comme je les ai décrits

ça transpire, ça transparaît

l'écriture, comme elle m'a élevé
  
  

2 commentaires:

  1. hum, y travailler encore? ;)comme quoi !

    RépondreSupprimer
  2. :D pas forcément, se dire aussi, c'est pas parce que c'est travaillé que ça mérite plus d'attention que ça...

    RépondreSupprimer